Choix entre le prélèvement forfaitaire unique de 30 % et la taxation au barème



A compter de l’imposition des revenus 2018 les revenus mobiliers (dividendes, jetons de présence, intérêts de comptes courants, etc) et les plus-values de cessions de titres sont soumis à un prélèvement forfaitaire unique (PFU aussi appelé Flat Tax) de 12,8 % auxquels s’ajouteront les prélèvements sociaux soit une imposition globale de 30%.
Vous pouvez toutefois renoncer à ce PFU en optant annuellement de manière expresse et irrévocable pour l’imposition selon le barème progressif et ainsi continuer à bénéficier de l’abattement de 40% sur les dividendes.
Concrètement c’est vous qui décidez. Il suffit de remplir les cases ad hoc pour la taxation au revenu progressif pour opter pour le barème.
Petite précision : même si vous avez réglé des « acomptes » en cours d’année de PFU vous pouvez quand même demander la taxation des vos revenus mobiliers au barème et déduire de l’impôt à payer les acomptes déjà versés.