Impérativité de la date de signature de la rupture conventionnelle



La convention de rupture conventionnelle doit impérativement mentionner la date à laquelle elle a été signée.

Est nulle la rupture conventionnelle dès lors que sa date de signature, non mentionnée, est incertaine et ne permet pas de déterminer le point de départ du délai de rétractation.